News Wednesday, May 5, 2021

Le conseil en stratégie chez OC&C Strategy Consultants à Paris

Connu pour sa courbe d’apprentissage abrupte et son fort esprit entrepreneurial, le secteur du conseil en stratégie constitue incontestablement un parcours de choix pour nombre de jeunes diplômés qui veulent progresser rapidement en début de carrière. Thomas Friedland et Constance Delahousse, jeunes consultants du bureau parisien d’OC&C Strategy Consultants, ont accepté de faire part à Consultancy.eu de leur expérience.

Le conseil est l’un des secteurs les plus fréquemment prisés par les étudiants fraîchement diplômés pour débuter leur carrière, accroitre rapidement leur expérience professionnelle et développer leurs connaissances dans de nombreuses industries. Sa popularité est telle qu’un récent sondage montre qu’environ un cinquième des étudiants souhaiterait intégrer cette profession – motivés, entre autres, par l’aspect « challengeant » du métier, la perspective de travailler sur des projets à fort impact et l’opportunité d’être exposés en peu de temps à une grande variété de secteurs.

Plus précisément, c’est par le conseil en stratégie que beaucoup d’étudiants, parmi les plus brillants et les plus diplômés, sont attirés. Le prestige qui y est associé est bien connu – les cabinets de premier plan répondant aux besoins de cadres dirigeants des plus grandes entreprises mondiales et d’institutions gouvernementales.

Selon Constance Delahousse, Associate Consultant au bureau de Paris d’OC&C, sa première année au sein du cabinet lui a donné une excellente vue d’ensemble du rôle de junior en conseil en stratégie. Malgré la pandémie du Covid, elle a pu travailler sur de nombreuses thématiques, en collaborant avec des consultants issus de tous les bureaux européens d’OC&C, lui permettant « d’en apprendre énormément en très peu de temps ».

Elle nous raconte : “En un an, j’ai pu prendre part à plus d’une dizaine de missions, tant pour des clients corporate que pour des fonds de private equity. Toutes concernaient des secteurs très divers, du retail à l’industrie lourde, en passant par le tourisme. J’apprécie vraiment commencer un projet dans un secteur que je ne connais parfois pas du tout, et en quelques jours seulement réussir à accéder à une compréhension globale de ses dynamiques, de ses problématiques et de ses enjeux, grâce à beaucoup de recherches mais aussi au travers des conversations fréquentes avec les Partners, les clients et experts. »

De même, pour l’Associate Consultant Thomas Friedland, la diversité des tâches et la réputation d’OC&C ont compté parmi ses motivations principales à rejoindre l’équipe. Auparavant stagiaire, il avait eu la chance d’être très impliqué dans quatre projets différents et s’était vu confier « exactement les mêmes responsabilités qu’un nouvel arrivant en CDI », ce qui l’a convaincu que le cabinet était en parfaite adéquation avec ses ambitions.

Il explique : “Il y a une raison très simple pour laquelle j’ai décidé de continuer chez OC&C : j’ai eu exactement ce que l’on m’avait promis ! J’ai pu rapidement gagner en autonomie et accéder à une exposition directe avec les séniors, ainsi qu’avec différents interlocuteurs externes (experts, intermédiaires, etc.). Cet environnement m’a permis d’évoluer très vite et d’être impliqué sur beaucoup de sujets et de secteurs différents en un temps très court. »

“La perspective de continuer sur ce rythme d’apprentissage intense et d’être amené à résoudre des problématiques de stratégie pure, le tout dans un environnement très international (presque toutes les équipes avec lesquelles j’ai collaboré étaient multinationales) ont fait d’OC&C un choix évident. »

Depuis qu’il a rejoint le cabinet, Thomas a eu déjà l’opportunité d’être mobilisé sur huit missions. Une partie d’entre elles étaient des due diligences pour des fonds de private equity, au sujet de cibles aux secteurs très variés : agences de voyages de luxe, chaînes de bars anglais, distributeurs alimentaires haut de gamme…

Dans le même temps, il a aussi pu prendre part à des projets de stratégie corporate, par exemple pour un distributeur de matériaux de construction, qui se demandait dans quels pays étendre ses activités. Ce genre de missions durent en général plus longtemps et sont « plus complexes à résoudre », ce qui selon Thomas, « rend le travail d’autant plus stimulant et gratifiant », l’équipe conseillant directement les dirigeants d’entreprises sur des projets de grande envergure.

Développement professionnel et staffing international

Les deux Associate Consultants ne tarissent pas d’éloges sur l’importance de l’acquisition de compétences chez OC&C. Tous les juniors débutent leur parcours dans le cabinet par une formation pointue de deux semaines, visant à les munir des outils essentiels du consultant – allant de la maîtrise de différentes bases de données à la résolution de problèmes, en passant par les techniques de présentation. L’objectif de ces induction weeks est de faire monter efficacement en compétence les nouvelles recrues afin qu’elles puissent mettre rapidement tout leur potentiel au service des équipes, et répondre aux exigences des différentes missions dans lesquelles elles seront mobilisées.

Constance en témoigne : « Notre développement professionnel est l’un des fers de lance d’OC&C, qui veille à la continuité de notre progression grâce à des formations et des sessions de mentoring régulières. Le cabinet s’assure aussi que nous soyons impliqués dans des projets nous permettant de travailler sur nos propres points de développement, afin que nous maîtrisions parfaitement tous les domaines qui participeront à notre prise de responsabilité et notre progression hiérarchique. »

Sur un plan plus humain, « OC&C accorde beaucoup d’attention – et particulièrement en cette période difficile – au bien-être des consultants : le Managing Partner de Paris nous appelle régulièrement et des processus ont été mis en place pour nous aider à maintenir notre équilibre de vie professionnelle et personnelle. »

Thomas le confirme : « Les sessions de formation et le métier en général sont très enrichissants ; je n’imaginais pas en apprendre autant en si peu de temps. »

Parallèlement, l’un des objectifs majeurs de ces induction weeks est de « créer des liens forts avec notre peer group (ndlr : promotion de juniors arrivés au même moment dans le cabinet). Cette dimension est extrêmement importante, car ce groupe nous suivra tout le long de notre carrière chez OC&C et permet de partager ses connaissances : tout le monde est toujours très volontaire pour prêter main forte et demander de l’aide est un autre – et peut-être le meilleur – moyen de progresser. »

Après avoir déménagé en 2020 dans des locaux plus spacieux pour accompagner la croissance de ses effectifs, OC&C Strategy Consultants poursuit son expansion à Paris. Quant à la raison principale pour laquelle ils recommandent vivement le cabinet aux futurs diplômés, les réponses des deux Associate Consultants sont unanimement centrées autour des personnes le constituant.

« J’ai rencontré des collègues incroyables, qui m’ont permis de progresser très rapidement et qui savent entretenir la motivation des équipes sur le long terme », explique Constance. « La dimension internationale est aussi un indubitable atout d’OC&C : le bureau de Paris est en forte croissance et bénéficie en même temps de la taille et de l’appui de Londres, au travers de son expérience, de ses structures et de ses ressources. Le staffing étant international, nous sommes régulièrement amenés à collaborer avec les équipes européennes (en Angleterre, Allemagne, Italie et Pologne), ainsi qu’avec les bureaux situés aux USA et en Chine, ce qui est très formateur tant d’un point de vue business qu’humain ! »

Thomas conclut à l’unisson : « Que ce soit parmi les consultants ou les fonctions supports, l’ensemble des personnes que j’y ai rencontrées sont très accessibles et font un travail fantastique pour cultiver une ambiance bienveillante et accueillante au cours de chaque mission, même pendant les phases les plus exigeantes. C’est évidemment une dimension fondamentale au sein d’une boutique comme à Paris, mais cet état d’esprit prend tout autant forme à l’échelle mondiale du cabinet, ce qui permet de conserver également une atmosphère positive et enrichissante durant les projets internationaux. »

Cet article a été publié dans Consultancy.eu le 4 mai 2021

Suggested news

View all news